Le standard

LE STANDARD DU POMSKY 

Origine : Etats-Unis d’Amérique
Classification : Groupe 11 – races de chiens non reconnues par la FCI et/ou en cours de reconnaissance.
Puis : groupe 5 – chiens de type spitz et de type primitif
Utilité : chien de compagnie
Le standard proposé par l’Officiel Pomsky France s’inspire de celui créé par l’International Pomsky Association (IPA) fondée par les Américains. Il y’aura toutefois certains points qui seront différents  :
L’OPF souhaite apporter un but à atteindre aux éleveurs débutants et confirmés, avancer dans la même direction afin d’éviter les dérives farfelues, croisements de chiens aux physique et comportement non sélectionnés,  (pratiques malheureusement trop nombreuses dans toute création de race) dans l’espoir d’une reconnaissance future. Sans cela, le pomsky ne sera pas reconnu.
De ce croisement, nous cherchons à obtenir un chien nordique ressemblant au Husky sibérien, notamment de par ses marquages ainsi que sa morphologie, et doté d’un comportement et de besoins  correspondant à un mode de vie urbain, familial :  il doit pouvoir correspondre à des personnes sportives et/ou très actives,  comme d’autres beaucoup moins actives : c’est pourquoi il se déclinera en 3 tailles. Le but étant d’obtenir avant tout un chien de compagnie.
TEMPERAMENT : 
Le Pomsky est un chien joyeux, affectueux, avec un caractère enjoué.
Les chiens doivent être extravertis, confiants, surs d’eux, non agressifs et sociables envers les humains, ainsi que les autres chiens.
Les chiens extrêmement timides ou agressifs seront disqualifiés.
Le Pomsky devra être un chien relativement facile à éduquer, qui ne comprends pas les défauts de comportement souvent reprochés au Husky qui est à l’origine un nordique de traîneau. ( fugueur, rappel approximatif ou impossible, têtu, indépendant, ne supportant pas la solitude, difficile à motiver et à éduquer)
Nous ne souhaitons également pas que celui-ci hérite de comportements indésirables qui peuvent être présents chez le spitz ( aboyeur, possessif, parfois associable, peureux)
Tous ces défauts n’étant pas souhaités, l’éleveur devra sélectionner des reproducteurs au comportement équilibré.

UNE TROISIEME RACE PARTANT DE DEUX PRIMITIFS AUX ALLURES OPPOSEES :

Le pomsky est un chien issu du croisement entre deux races reconnues : le Spitz poméranien appelé également spitz nain ou encore Loulou de Poméranie, et le Husky de Sibérie.
Les seules races autorisées pour la création de cette race en devenir qu’est le Pomsky sont par conséquent le Spitz Poméranien, ainsi que le Husky Sibérien. La femelle devra impérativement être plus grande que le mâle (femelle Husky x mâle Poméranien)
Ne peut être considéré comme pomsky qu’un sujet présentant en lui au moins 25% d’une des deux races citées.
Afin de connaitre les pourcentages des deux races présents dans chaque Pomsky,  il faudra effectuer systématiquement un test ADN provenant du laboratoire EMBARK aux USA.
 Après avoir pris contact avec le laboratoire EMBARK, il en résulte que comme pour tous les test ADN,  une marge d’erreur de 10 %  est  envisageable. Il sera par conséquent accepté qu’un pomsky porte en lui 10% de génome indéterminé (unknown)
EMBARK nous précise également, que plus le pomsky sera avancé en génération, plus il héritera d’une génétique aléatoire selon les parents, en F1 tous les individus sont 50/50, puis à partir du F2 le processus de recombinaison génétique diffère ex: un pomsky f2 issu de deux parents testés EMBARK 50/50 pourra présenter des résultats de pourcentages tels que ceux-ci  45/55 : les résultats des test peuvent même se trouver légèrement différents sur des frères et des sœurs issus d’une même portée.
En F1, les lignées issues d’un Poméranien et d’un Husky seront destinées aux éleveurs et par conséquent à la sélection.
Quelques portées seront autorisées à voir le jour, mais cela devra se produire ponctuellement : fruit d’une sélection entre poméranien et Husky, qui laissera place au hasard, tant sur le physique que sur le plan comportemental, le F1 est bien entendu utile à la création de la race et au renouvellement des lignées, mais les éleveurs ne devront en aucun cas baser leur élevage sur la création de F1, ni proposer continuellement une production de chiots de type F1 au grand public.
En F1, les lignées B (75% poméranien ou 75% husky) sont acceptées. A partir du F2, elles le seront uniquement pour fixer un caractère précis, ou pour répondre à un objectif particulier (un tableau de l’OPF représentera les mariages autorisés) : le projet de l’éleveur devra être étudié par le bureau du club,  et validé par celui-ci afin de pouvoir réussir au mieux l’issue de ce choix de mariage.
Les F1B, et autres individus B ne peuvent reproduire entre eux et doivent automatiquement être mariés à des sujets 50% poméranien et 50% husky : ainsi le B ( Backcross ) disparaît.
Aucune autre race en dehors des deux citées ( Poméranien et Husky) n’est acceptée.

Comme pour le F1, la production de chiens de lignée B devra être ponctuelle, en aucun cas l’élevage ne devra se baser uniquement sur la production de lignées B pour le grand public.

es éleveurs ne devront en aucun cas proposer au grand public principalement des chiots F1B.

L’ALLURE GENERALE : UN NORDIQUE DE TAILLE REDUITE.

Le pomsky résulte du Spitz et du Husky :
L’impression générale est celle d’un chien petit de type lupoïde (silhouette de loup) mais puissant avec une ossature substantielle, de petites oreilles triangulaires dressées et une queue enroulée sur le dos.
Le masque présente de préférence un marquage symétrique de type husky, même s’il n’est pas obligatoire.
On recherche de préférence le corps d’un chien compact ayant l’allure ainsi que la tête d’un mini husky pour les sujets de taille standard.
Les sujets de taille miniature ou micro,  peuvent présenter des silhouettes plus fines, proportionnées à leur taille, élégantes et harmonieuses.

LA TAILLE : TROIS TAILLES DE POMSKY

 

Le pomsky F1 :

  • Il peut mesurer jusqu’à 45 cm et peser jusqu’à 15 kg ( Il ne peut être mis à la reproduction que s’il ne dépasse pas ce gabarit )
Au delà de ces deux critères, le standard recherché mettrait plus de générations à être atteint d’une part, et le sujet serait trop proche du gabarit du husky d’autre part.
Au-delà de 45cm et de 15kg, un pomsky F1 est considéré comme hors standard.
  • Pomsky micro :  jusqu’à 32cm au garrot et jusqu’à 5kg.                                ( Il est l’idéal pour les familles cherchant la beauté du husky dans un tout petit chien de compagnie pouvant aisément vivre en appartement et facile à emmener partout, sa petite taille en fera un excellent chien de compagnie et il sera également partant pour de longues balades, la socialisation de celui-ci devra être accentuée et effectuée par les éleveurs ainsi que les familles pour ne pas développer le « syndrome du petit chien » )
  • Pomsky mini : de 33 à 38 cm au garrot et de 6 à 8 kg                             (Il est l’idéal pour les familles cherchant un petit chien facile à emmener partout, pouvant vivre en appartement mais étant tout de même suffisamment robuste pour faire du sport et de longues balades, la sociabilisation devra être travaillée de la même manière que sur le micro pomsky)
  • Pomsky standard : de 39 à 42 cm au garrot et de 9 à 12 kg.               Il est idéal pour les familles cherchant plutôt un petit chien, s’approchant plus de la taille moyenne, qui pourra de ce fait s’intégrer facilement dans un groupe de chien de toutes tailles, ( taille similaire au shiba inu ) robuste, sportif, en aucun cas hyperactif,  son caractère est adapté à la vie en appartement également.
Si le poids n’est pas tout à fait proportionnel à la taille, c’est la taille qui prime pour la classification.
(Exemple : si un pomsky mesure 30 cm et pèse 6kg, il est considéré comme étant un micro. Un pomsky de 40 cm qui pèse 9kg est considéré comme standard)
Certains Pomsky ont des ossatures plus fines, d’autres plus épaisses. Mais le rendu visuel qui prime doit être la taille au garrot pour la classification du gabarit. L’ensemble se devra d’être harmonieux.
LA TETE :
  • La tête possédant un masque symétrique de type  Husky est fortement encouragée. L’ expression du pomsky est vive mais douce, avec une pointe de malice. Les yeux sont en forme d’amande, placés obliquement et de toutes les couleurs possibles chez le husky : brun, bleu, ambre, particolor ou vairon.
  • Les yeux, pourront présenter toutes les combinaisons de couleurs, Les yeux bleus, vairons ou particolor sont fortement encouragés, en particulier sur les sujets ne présentant pas de marquage husky.
  • Le museau est plein, de largeur moyenne et il se rétrécit progressivement vers la truffe. Il représente le tiers de la longueur du crâne. Il devra s’accorder avec la couleur de la robe, il pourra être de couleur claire ou foncée : noir, rose, foie, rose et foie, ainsi que noir et rose, cependant les couleurs foncées seront préférées.
  • Le stop est modéré. La surface du crâne est assez large et légèrement arrondie.
  • Les oreilles doivent être petites, portées haut, triangulaires et fixées aux coins du crâne.
Tous les marquages possibles du masque du husky sont fortement souhaités, mais pas obligatoires.
La morsure doit être de niveau ou en ciseaux.
Tolérés mais non souhaités : un stop trop peu prononcé, des oreilles trop longues, disproportionnées, ou trop penchées vers l’extérieur.
Un sujet présentant des dents excessivement petites, ou un prognathisme sera disqualifié.
Les marquages de couleur de type Husky sont fortement souhaités, mais pas obligatoires.
LE CORPS D’UN NORDIQUE COMPACT :

Le corps est court, légèrement plus long que haut.

Les chiens possèdent des os épais et lourds pour leur taille.

La cage thoracique est bien cintrée, la poitrine est assez profonde et descendue entre les pattes antérieures

La ligne du dessus est ferme et plane du garrot à la croupe.

La croupe est légèrement inclinée, loin de la colonne vertébrale.

Le cou est porté fièrement, arqué, fort et de longueur moyenne

La queue est enroulée sur le dos, elle doit atteindre le jarret quand elle est déroulée.

Les sujets aux ossatures et aux silhouettes plus fines sont autorisés, notamment chez les femelles, ou dans les tailles mini et micro : le corps devra être harmonieux, élégant, et proportionné.
Toléré mais non souhaité : un corps trop long, une ligne de dessus faible ou tordue, une queue baissée, droite de type husky, tordue en tirebouchon, ou trop courte.

LES AMPLOMBS ET MEMBRES ANTERIEURS : 

 

Les coudes sont situés au milieu, à égale proportion entre le garrot et le sol. Ils sont disposés de manière parallèle, d’aplomb et se trouvent serrés au corps.

Vu de face, les pattes avant sont droites et modérément espacées. Les ergots peuvent être laissés ou retirés.

Les pieds ne sont tournés ni en dedans, ni en dehors lorsque le chien se trouve en position naturelle.

Tolérés mais non souhaités : des orteils tournés vers l’intérieur ou vers l’extérieur, coudes sortis, de mauvais aplombs.

LES MEMBRES POSTERIEURS :

 

Le chien se positionne en station debout : vu de derrière, les membres postérieurs sont modérément espacés et parallèles.

tolérés mais non souhaités : arrière trop large, tourné vers l’extérieur ou l’intérieur.

ROBE ET COULEURS :

 

  • Les couleurs du husky en particuliers les marquages, et ainsi que celles du poméranien sont souhaitées : dans les couleurs unies le blanc uni est le plus souhaité.

Sont autorisés le noir et blanc, le gris et blanc, le gris argent et blanc, le gris bleu et blanc, le gris sable et blanc, le gris loup et blanc, l’agouti, le noir et blanc, le noir dilué et blanc, le pinto n’est pas préféré mais ne sera pas pénalisé, le cuivré, le roux, le chocolat et blanc, le rouge et blanc, la pointe crème, le crème-zibeline, l’orange-zibeline, le noir et feu, le panaché.

Toute robe présentant des marquages symétriques Husky sera encouragée.

Les Pomsky à la robe merle, moins représentatifs de l’identité du pomsky, mais présents chez le spitz, sont tout de même acceptés mais considérés comme des Pomsky de couleur exotiques.                                                                                                                                       

  • La reproduction de deux chiens de couleur merle, portant deux copies du gène merle engendre la naissance de chiots « double merle », majoritairement porteurs de tares oculaires ou de surdité.
  • le mariage entre deux sujets porteurs du gène merle est interdit ( cf tableau OPF) 

LES POILS DE LA ROBE : DU STANDARD AU « WHOOLY ».

                                                                                                                                                      Le pomsky doit présenter deux couches de poils : un sous-poil doux et des poils de garde qui se détachent du corps. Quatre types de pelage sont autorisés :
le pelage standard (semblable au husky) : 
Pomsky standard 
le « Plush » ( de type Husky, plus dense et plus épais) :
Pomsky Plush 
le mi-long, moelleux, appelé « fluffy » aux USA : 
 Pomsky Fluffy 
 le « whooly » ( de type épais, laineux)  :
La tête du chien doit être bien dégagée dans les 4 types de fourrures autorisées. 
pomsky whooly 

 

  • Le poil Whooly, est autorisé uniquement dans la mesure ou le chien présente un marquage Husky : ce chien devra cependant être reproduit avec un autre individu présentant uniquement un poil de type standard ou de type  » Plush »
  • Le pelage doit être suffisamment long pour épouser les contours du chien, même chez les chiens à poil standard, mais un poil qui masque complètement le profil du chien est excessif et sera disqualifié. Le poil ne doit pas être coupé, à l’exception d’une coupe mineure pour la propreté autour des orteils et de la queue si besoin. Le poil raz ( plus court que celui d’un husky standard)  cotonneux, ou plat ( de type épagneul)  est une faute grave.

UNE DEMARCHE FLUIDE, UNE ATTITUDE FIERE :

Le pomsky doit présenter au trot ainsi que dans différentes allures une démarche aisée, légère, fluide, élégante. Il devra adopter une attitude fière et se montrer sur de lui.

Copyright © Toute utilisation, reproduction, diffusion, publication ou retransmission du contenu est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’OPF.

Le club Officiel Pomsky France a pour objectif de promouvoir, protéger et encadrer rigoureusement le processus de création de cette race en devenir qu'est le Pomsky